top of page

Bien choisir sa peinture d'intérieur...

Dernière mise à jour : 22 nov. 2022

La pollution de nos intérieurs:


Nous passons en moyenne plus de 80% de notre temps dans des locaux fermés (bureaux, écoles, habitations…), or l’air intérieur y est 8 fois plus pollué que l’air extérieur.


Les peintures traditionnellement utilisées pour la décoration ou les travaux en général sont issues d’usines pétrochimiques. Les produits que l’on retrouve dans ce type de peinture sont très polluants. En effet, les COV rejetés par les peintures traditionnelles sont non seulement désagréables mais aussi nocives pour la santé.


Mais qu'est-ce que sont les COV ?

Les Composés Organiques Volatils (COV): ce sont les substances volatiles qui se répandent dans l’air pendant l’application de la peinture ainsi que pendant le séchage. Ils dégagent notamment de l’ozone, un gaz responsable de l’effet de serre. Ils ont donc un impact sur l'environnement mais aussi un impact sur notre santé.


Passer à une décoration écologique :


Une décoration écologique: c’est l’emploi de matériaux sains et naturels (bois, osier, coton, lin...), le choix d’objets de seconde main le plus possible et également l’emploi de peintures écologiques. Ainsi, l’air de notre intérieur est plus sain notamment pour les chambres d’enfant. On respire moins de polluants, on consomme mieux et on participe à protéger l’environnement !


Les labels de peintures:


En France, les deux eco-labels les plus répandus sont: l'Eco-label Européen et le label NF Environnement. Ils certifient que la composition des produits et leur mode de production respectent un certain nombre de critères environnementaux et sanitaires (teneur réduite en solvants, absence de certaines substances dangereuses).


Les critères de certification de ces deux labels diffèrent légèrement. L'écolabel européen est plus exigeant sur les critères de COV. NF Environnement regarde lui un plus grand nombre de critères (absence de nanomatériaux dans la peinture par exemple).

Ecolabel Européen = moins de 15g / litre de COV

NF Environnement = moins de 30g / litre de COV


Depuis 2012, tous les produits de construction et de décoration intérieure sont soumis à un étiquetage obligatoire relatif aux émissions de polluants volatils. Dix substances sont mesurées pour classer le produit en quatre classes allant de A+ à C. Cette classification A+ est nécessaire mais pas suffisante.


L'enquête réalisée par 60 millions de consommateurs relève que le seuil A+ a des niveaux d'émission de COV encore bien trop élevé et n'est pas suffisant pour informer correctement le consommateur.




Qu'est-ce qu'une peinture biosourcée?


Les peintures se composent, classiquement, de 5 éléments : d’un solvant (généralement de l’eau ou de l’huile), d’une résine pour lier tous les ingrédients, d’une charge minérale ou végétale (sert à épaissir la peinture), de pigments et d’additifs (pour aider au séchage).



Ce qui fait la particularité d’une peinture biosourcée, c’est d'avoir une résine composée d’au moins 95% d’ingrédients d’origine végétale et des composants les plus naturels et renouvelables possibles. Une peinture biosourcée a pour solvant de l’eau.

Les seuils européens imposent moins de 30g / litre de COV

Peinture biosourcée = moins de 1g / litre de COV


La marque Camaëlle:


C'est une peinture biosourcée fabriquée en Charente Maritime. Elle est composée d'eau et de 95% de résines végétales. Elle est labellisée Zone Verte Excell. Cette peinture s'adapte à différents supports: murs, meubles, objets. Camaëlle propose une gamme de produits de 120 nuances permantes, finition mate ou velours.


Pour en savoir plus: https://www.camaelle.com/


Qu'est-ce que la peinture dépolluante?


Les peintures dites dépolluantes contiennent une résine chimique qui absorbe les polluants présents dans l'air intérieur. Elles agiraient selon le principe de la photocatalyse (les molécules chimiques sont détruites sous l'effet de la lumière par le recours au dioxyde de titane) ou de la captation chimique. Selon l'Observatoire de la Qualité de l'Air et l'Ademe, l'efficacité et l’innocuité de ces deux procédés n’ont pas encore été démontrées. Il est donc très difficile d’affirmer avec certitude que ces peintures dépolluent l’air ambiant.


Que retenir?


- Privilégier les peintures acryliques (en phase aqueuse) aux peintures glycéro ( en phase de solvant qui nécessitent du white spirit).


- Lire les fiches techniques des peintures que vous choisissez. Les quantités de COV doivent y figurer.


- Les peintures mates contiennent généralement moins de COV que les peintures satinées ou brillantes.


- Rester prudent face aux peintures dites dépolluantes.


- La peinture biosourcée est la peinture la plus naturelle et la moins nocive pour votre santé et environnement. Elles sont bien sûr plus chère mais elles ont un meilleur pouvoir couvrant et une meilleure tenue dans le temps.



Source:



Comments


bottom of page